adroper


adroper

⇒ADROPER, verbe trans.
Arg. milit.
A.— Se dépêcher, se sauver.
1. Emploi intrans. :
1. Adroper (ar. al. [= argot algérien]) Courir : Portes-toi-s-y et adrope :Vas-y et cours...
NOUGUIER, Notes manuscrites interfoliées au Dictionnaire de Delesalle, 10 janv. 1900, p. 5.
2. Emploi pronom. :
2. Adroper (s') la corvée [en charrettes à mulets] : elle s'adropait [= allait bon train].
MUSETTE, Cagayous poilu, conte de guerre, 1919, p. 28.
Rem. Selon ESN. 1965, adroper s'emploie surtout à l'impér. : Adrop! fissa! Il existe une var. adruper (armée d'Orient).
B.— Escalader.
1. Emploi trans. :
3. Adroper (...), transitif. Escalader : « On a adropé un mamelon, on a monté sur une colline » (18e tirailleurs sénégalais, 1914-1919).
G. ESNAULT, Notes complétant et rectifiant « Le Poilu tel qu'il se parle », 1956.
2. Emploi intrans. :
4. [Récit militaire] ... nous avons sargé le sac et nous avons adropé dessur une montagne kabyle...
MUSETTE, Cagayous phil., p. 45.
Étymol. ET HIST. — 1869 arg. « se dépêcher, faire vite » (Soldats d'Afrique d'apr. ESN. 1965 s.v.).
De l'ar. azreb « dépêche-toi » (ESN. s.v. : adroper), représenté par le sabir adrop! passé dans la lang. pop. (voir aussi SAIN. Sources t. 3, p. 63).
BBG. — ESN. 1965.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • droper — 1. droper [ drɔpe ] v. intr. <conjug. : 1> • 1902; aphérèse de adroper, arg. des soldats d Afrique (1869), d o. ar. ♦ Fam. Filer, courir très vite. « les agents convoyeurs m ont fait droper au pas de charge jusqu à la gare » (Sarrazin).… …   Encyclopédie Universelle

  • dropper — 2. droper [ drɔpe ] v. tr. <conjug. : 1> VAR. dropper • av. 1918; angl. to drop « lâcher, abandonner » ♦ Anglic. 1 ♦ ⇒ larguer (2o ), parachuter (1o). 2 ♦ Fam. Abandonner, délaisser (qqn); négliger (une relation) (cf. Laisser choir, tomber) …   Encyclopédie Universelle